Edito du Président

 Gérard Pellati - Président

Gérard Pellati - Président

La Boulangerie Varoise, depuis plus d’un siècle, s’est structurée pour être plus compétitive, représentative et défendue.

Si tous les boulangers sont concurrents, ils ont néanmoins tous, la même problématique : qualité, compétitivité et service aux consommateurs. L’organisation professionnelle calque son action sur cette problématique.

Dans une entreprise de boulangerie, il y a tous les problèmes que peut rencontrer « une usine de fabrication » et tous les problèmes que rencontre « une usine à vendre ».

Même si on nous considère comme un service public, nous n’en sommes pas moins soumis à la concurrence. Le but du boulanger est la satisfaction de son client voisin.

Même si nous avons à peu près tous, le même matériel, les mêmes matières premières, le pain que nous fabriquons est différent les uns des autres. Cette différence provient non pas de la qualité de la farine mais du savoir faire du boulanger à maitriser l’ensemble des fermentations. Le pain apporte 55 % de sucres lents qui nourissent le muscle, des fibres pour le transit et des vitamines.

Nous avons réduit à la demande de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, la teneur de sel dans le pain.

Le pain bien cuit est un exhausteur de goût.

« Quand le pain est bon, tout est meilleur ».

Nous fabriquons Français et même local . Nous sommes le dernier maillon de la chaîne alimentaire. Nous assurons tous les jours, outre des produits frais et de qualité, d’autres menus services.

La Boulangerie, dans une rue, un quartier, un village, est la clé de voûte qui soutient tous les autres commerces. Elle crée de l’animation et de ce fait de la sécurité.